Appel aux dons du mai - Continuer de travailler grâce au soutien de la FSA

Les personnes dont la perte de vue s'aggrave au milieu de leur vie professionnelle se retrouvent à un carrefour: puis-je continuer à travailler en m'adaptant, dois-je me recycler, serai-je au chômage en permanence?

La Fédération suisse des aveugles et malvoyants FSA aide les personnes concernées à poursuivre ou à reprendre le travail. Franziska Golfetto en est un exemple.

Franziska Golfetto a suivi un apprentissage de vendeuse en papeterie, puis a voyagé et travaillé en Suisse et à l'étranger, pleine de motivation comme tant d'autres jeunes. Mais très vite, sa rétinite pigmentaire héréditaire l'a rattrapée: sa vision diminue, lentement au début, puis par de fortes poussées; la conduite de véhicules n'est par exemple plus possible. Elle se tourne alors vers des emplois où sa vue est encore suffisante, jusqu'à ce qu'elle ne puisse plus le faire et qu'elle perde sa dernière place de travail. Elle trouve du soutien auprès de la FSA. Grâce à des conseils et à une aide financière sans tracasseries administratives, Franziska Golfetto a réussi à se reconvertir pour devenir masseuse médicale. Elle travaille désormais avec succès dans son propre cabinet et ne dépend plus seulement de la rente, trop juste, de l’AI.

La FSA offre aux personnes handicapées de la vue et aux employeurs un large éventail de soutiens pour le maintien de la place de travail et pour rester intégré. Cela comprend des conseils individuels, des directives et des cours pour une candidature réussie, un soutien pendant la période de formation et des aides techniques.

 

Informations

Philippe Gerber, Responsable du département Consultation et réadaptation

031 390 80 64, mobile 078 658 86 86

philippe.gerber@sbv-fsa.ch

Partager: